Arprim logo 2017

ventedefeu

Historique

Arprim est un organisme résilient qui a su se renouveler au fil du temps, traversant plusieurs vagues de transformation de sa fondation à aujourd’hui.

Son parcours débute en 1978, alors que des graveurs unis par le dévouement à leur discipline mettent sur pied le Conseil de la gravure du Québec, qui deviendra le Conseil québécois de l’estampe (CQE) en 1983. Ce dernier joue un rôle majeur de conseil disciplinaire auprès de la communauté artistique tout au long des années 1980 à 1990, se consacrant principalement à la représentation et la diffusion du travail de ses membres par le biais de publications, d’expositions et de colloques organisés au Québec, au Canada et à l’étranger. Le CQE se donne également pour mandat de défendre les intérêts socioprofessionnels de ses membres.

De 1978 à 2005, il met sur pied plusieurs projets majeurs, dont la publication en 1983 du Code d’éthique de l’estampe originale ; la création en 1988 du Prix pour la relève, renommé Prix Albert-Dumouchel pour la relève; la création du Mois de l’estampe en 2002, renommé Mois de l’art imprimé par la suite. C’est pour répondre à de nouveaux besoins du milieu de l’art que le CQE devient ARPRIM, le Regroupement pour la promotion de l’art imprimé, en 2005. Regroupant des artistes et des centres de production et de diffusion en art imprimé, l’organisme agit comme lieu de référence et de rassemblement. Dès ses débuts, ARPRIM met sur pied des événements et des outils destinés tant à ses membres qu'à l’ensemble du milieu en art actuel: le Mois de l’art imprimé (2006, 2008); le Bottin des ressources en art imprimé; un centre de documentation spécialisé; un espace de diffusion qui présente des projets collectifs en estampe.

En 2011, Arprim est une fois de plus appelé à adapter son mandat aux enjeux actuels du milieu de l’art et à l'évolution constante de l'art imprimé sur les scènes locale, nationale et internationale. Il emprunte un important virage vers la diffusion des pratiques actuelles en art imprimé et décide de devenir un centre d’artistes autogéré. Par cette franche transformation, Arprim, centre d'essai en art imprimé, s’engage à contribuer de façon importante au développement des pratiques liées à l'art imprimé et à leur reconnaissance en art actuel, en soutenant et diffusant les artistes qui explorent différentes manières de faire et de penser l’art imprimé.

 

Visuel: Les Cousins

Copyright © - Arprim, centre d'essai en art imprimé remercie ses partenaires financiers et commanditaires.

calq ajourcam-jpg-webcc desj clr